L’histoire des quatre fils Aymon

Le chevalier Aymon d’Ardennes était un vassal loyal de Charlemagne. Il avait épousé en premières noces Aye, une soeur de Charles. Elle donna à son époux quatre fils robustes: Richard, Guichard, Allard et Renaud. Renaud était le plus fort des frères. D’après une vieille tradition, les quatre fils reçurent chacun de leur père un cheval comme cadeau. Mais Renaud était si fort qu’il tua son cheval par accident. Alors on lui offra un autre cheval, mais il lui brisa les reins à la première course. Heureusement le seigneur Aymon sut quoi faire. Etant donné qu’un chevalier ne peut pas se passer d’un cheval, il emmena son robuste fils dans le château où était enfermé Bayard, un cheval mal famé pour son emportement, redouté par tout le monde et n’ayant pas encore trouvé de maître. L’intrépide Renaud alla à la rencontre du cheval qui s’ébrouait. Celui-ci le projeta sans hésitation quelques mètres plus loin d’un coup de patte vigoureux. Renaud n’abandonna pas et après une lutte héroïque il réussit à soumettre le merveilleux cheval à sa volonté. Dès ce moment, le cheval Bayard obéirait au chevalier Renaud à corps perdu.

Mais une profonde rancune naquit entre d’une part Charlemagne, marié alors avec Hildegarde, et d’autre part Aymon et ses fils. Une partie d’échecs à la cour trouva son issue en une querelle acharnée entre Renaud et son neveu Louis, le fils de Charles. Renaud était tellement en colère qu’il renversa toutes les pièces du jeu d’échecs et porta un coup mortel à la tête de son adversaire avec le lourd échiquier d’argent. Charles jura qu’il vengerait Louis et se mit à la poursuite des quatre frères qui s’enfuirent sur le dos de Bayard et se cachèrent dans les forêts inaccessibles des Ardennes. C’est à partir de leur forteresse de Montauban que les quatre chevaliers se défendirent contre les attaques des légions de leur oncle. Son fils aîné Pépin ne se souciât guère de ce combat car à ce moment il était roi d’Italie.

Entretemps par contre, leur père Aymon était tombé aux mains de Charlemagne. Charles n’était disposé à faire la paix et à libérer Aymon qu’à condition que le diabolique Bayard lui serait livré. Evidemment Renaud refusa cette proposition, mais finalement il céda aux prières de sa mére. Puisque le cheval avait la réputation d’être invincible, Charles décida de le noyer. Le coeur brisé et d’un mauvais oeil Renaud dût regarder avec résignation comment le cheval fut emmené vers la rivière et jeté à l’eau avec de lourdes meules autour du cou.

A deux reprises le cheval fracassa les pierres d’un seul coup de sabot et nagea vers le rivage, là où Renaud le regardait. Au troisième essai on alourdit les pierres, mais de nouveau le cheval Bayard revint à la surface, cherchant son maître. Présumant que celui-ci ne voulait plus de lui, le noble animal ne voulut plus vivre et se laissa mourir de noyade.


Description de la route

Cliquez ici pour les directions à l'hôtel Four Heemskinderen

Conditions

Les Conditions Uniformes pour Hôtels-Restaurants-Cafés (UVH) sont d’application sur tous nos arrangements. Lisez ces conditions gratuitement ici.

Ces conditions sont obligatoires pour tous ceux qui utilisent nos services.